ARCHIVES / REVUE DE PRESSE

Dauphiné Libéré, le 5 octobre 2000

« Montfroc est un charmant village situé à l’extrême pointe sud-est de la Drôme et qui ne compte d’ordinaire tout au plus qu’une centaine d’habitants. On y accède lorsque l’on vient de Séderon par une route étroite et sinueuse qui longe les gorges du Jabron en direction de Sisteron. Traditionnellement, le premier week-end d’octobre, à l’heure où les agriculteurs de la région ont terminé leurs récoltes, le village accueille tous les ans des milliers de visiteurs à l’occasion de sa fameuse  » Foire aux produits Bio de Monfroc « .

 Et cette année encore, pour la 17ème fois, malgré le temps maussade du week-end et carrément pluvieux à partir du dimanche midi, ils furent nombreux ceux qui pour rien au monde n’auraient voulu rater ce rendez-vous avec les quelques 150 exposants d’une foire qui n’est pas tout à fait comme les autres.

Pas tout à fait comme les autres à cause tout d’abord de la nature des produits qui y sont exposés.  » Produits Biologiques  » bien sûr, et sans aucun doute ceux qui sont là ont été rigoureusement sélectionnés et titulaires du logo  » A.B.  » qui les authentifie comme tels. André Bucher, toujours fidèle à son poste d’organisateur-coordonnateur, souligne que cette année particulièrement on s’est assuré que tous les exposants présents étaient vraiment des agriculteurs, artisans ou transformateurs qui produisent et vivent effectivement dans ce pays de montagne.

 Aussi, le long de la route qui traverse en serpentant le minuscule village, la qualité et la diversité des produits offerts au regard pendant ces deux jours de foire auront eu de quoi ravir bien des chalands : Fruits et légumes de toutes sortes mais aussi des savons et des bougies, de la crème d’Aloes et des onguents vertueux, de la laine de Mohair et des éponges naturelles, des lits en bois ergonomiques et des hamacs de cordage… Les occasions de casser la croûte ou de faire des provisions de bouche n’ont pas manqué non plus avec des légumes, des céréales, des fromages, des pâtisseries, crêpes, pains, confitures, miel, sirop, vins, et même du poisson méditerranéen… Tous évidemment, les uns comme les autres aussi  » biologiques  » que possible !

Mais ce n’est pas uniquement la nature  » Bio  » de ce qui exposé qui fait la singularité de la foire de Montfroc. Il y a également son aspect  » militant  » qui se renforce un peu plus chaque année. Rendez-vous incontournable de ceux qui veulent vivre  » autrement « , la Foire de Montfroc accueillait cette année encore une douzaine d’associations alternatives parmi lesquelles on peut citer : L’association des  » Artisans du monde  » venus du Vaucluse, le CEDER (Centre pour les Energies Renouvelable) de Nyons, l’association Agribio – Drôme et l’association  » Accueil Paysan  » de la Drôme, l’association  » Olivier de Serres  » (agrobiologie en bio-dynamique) ou encore  » la Chanvrière « , une association venus des Hautes Alpes qui milite pour la renaissance du chanvre (l’isolant, pas celui à fumer bien sûr…)

Enfin, la foire de Montfroc se différencie des autres foires par les conférences et débats qui y sont organisés pendant 2 jours sur des thèmes relatifs à l’agriculture, à l’alimentation biologique ainsi qu’à des modes de vie alternatifs.  » Méditation et Maître de sagesse « ,  » L’ère du partage « ,  » Vaccination-Danger  » ou encore  » l’utilisation des plantes sauvages en cuisine et en médecine populaire  » firent notamment l’objet de conférence-débats passionnants et passionnés.

Au total si en dépit des intempéries la foire  » Bio  » de Montfroc réuni chaque année au début octobre tant de gens dans ce minuscule village du bout du monde c’est précisément parce qu’elle affirme un peu plus chaque année son caractère incomparable et unique !

Texte et photos Alain Bosmans.

 

Publicités